Sète

Les études et les observations des milieux littoraux dans la zone côtière de Sète, bien qu’elles aient commencé depuis longtemps, se sont structurées au sein de l’OSU OREME Montpellier depuis 2010 intitulé le Système d'Observation de Recherche en Environnement Côtier de Thau (SO REC-THAU). Le REC-THAU était structuré sur le continuum Terre-Lagune-Mer autour des observations effectuées sur le bassin versant de Thau, la lagune de Thau et l’avant côte de la lagune de Thau situé en mer sur le plateau continental du Golfe du Lion au large de la ville de Sète. Ce dernier site est devenu la Station SOMLIT-Sète depuis 2015.
   
L’objectif scientifique principal des observations à la station SOMLIT-Sète est d’évaluer sur le long terme l’impact des changements climatiques et des activités humaines sur cette zone côtière, notamment les répercussions des éventuels changements à moyen et long terme des apports continentaux, et également de l’évolution de la productivité de la zone côtière du Golfe du Lion. La Station SOMLIT-Sète (latitude 43,3342° N, longitude 3,6439° E) est située en zone de dilution d’un grand fleuve, le Rhône, mais aussi de petits fleuves côtiers (Vène, Aude, Herault), en particulier ceux du bassin de Thau.
   
La Station SOMLIT-Sète est suivie depuis la Station Méditerranéenne de l’Environnement Littoral (SMEL) de l’Université de Montpellier à Sète (https://www.umontpellier.fr/articles/osu-oreme-comprendre-la-mer-a-la-station-marine) par le personnel de l’OSU OREME, les UMRs MARBEC (http://www.umr-marbec.fr/fr/) et GéoSciences (http://www.gm.univ-montp2.fr/). La Station SOMLIT-Sète, située sur une profondeur de 30 m, est échantillonnée à la surface d’eau de façon dimensionnelle. La Station SOMLIT-Sète intègre sur le même site également deux autres SNOs, SNO COAST-HF (Coastal ocean observing system - High Frequency), et SNO PHYTOBS (Réseau d'observation du phytoplancton), intitulés COAST HF-Sète et PHYTOBS-Sète.

Désolé, il n'y pas de données récentes disponibles pour cette station.